Ils sont de retour! Après 15 jours au cœur de la Birmanie

L’an dernier ils nous faisaient découvrir les fjords Norvègiens; cette fois ci notre trio d’aventuriers nous emmènent à travers les villages birmans.
Romain, Yohann et Thomas nous recommandent ce magnifique pays d’Asie et nous emmènent même dans un trek inoubliable entre Kalaw et le mythique lac Inle…


Quel a été votre itinéraire ?

  • Atterrissage à YANGON (RANGOON), l’ancienne capitale.
  • Vol intérieur jusqu’à MANDALAY
  • Traversée du fleuve IRRAWADY en speed boat pour rejoindre BAGAN
  • Trek de KALAW  jusqu’au lac Inle (ville de NYAUNGSHWE) en passant par PINDAYA.
  • Vol interne d’HEHO jusqu’à YANGON.

Quels lieux sacrés avez vous visité?

  • La Pagode Shwedagon.
  • Le Palais royal à Mandalay et le pont U Bein qui est le plus long pont en teck du monde.

  • Le site des 2000 temples de Bagan.
  • Le mont Popa avec le monastère bouddhiste Taung Kalat (une ancienne cheminée volcanique de 737 mètres).
  • Pindaya, la grotte aux 8 000 bouddhas.

Quels ont été vos 3 coups de coeur ?

 

  • TROIS JOURS ET 60 KM DE TREKKING : Comptez 30 euros par personne pour 3 jours (incluant petit déjeuner, repas et nuitées chez l’habitant).

Le trek débute dans la ville de KALAW et se termine sur le lac INLE soit 60 Km!
les deux premiers jours nous avons marché 8 h et le dernier jour 5h avec 1h de pirogue sur lac INLE, jusqu’à NYAUNGSHWE précisemment.
Un trek sans difficulté majeure où l’on a traversé jungle, forêts, rizières, champs et petite retenue d’eau. Pendant la randonnée nous avons dégusté les cultures locales : menthe, gingembre, cacahuète…. et notre guide nous a fait découvrir des petits jeux ludiques à faire avec des feuilles de brindilles…..
Une immersion totale dans campagne birmane, où l’on se rend compte du travail pénible que s’inflige le peuple afin de subvenir à leur unique besoin : se nourrir.
Dormir chez l’habitant a été une expérience unique. Même si les nuits ont été un peu écourtées par les bruits des animaux du coin. D’autant plus que les maisons en bois ne sont pas isolées, les birmans ne semblent pas apporter de l’importance à leur habitation ;-). Leur préoccupation est ailleurs travailler encore et encore pour se nourrir tout simplement.

  • L’IMMENSE PAGODE DE SHWEDAGON :

La plus grande pagode du monde, parée d’or de la tête au pied. Construite il y a plus de 2500 ans et encore plus impressionnante de nuit avec tous ces éclairages qui la mettent en valeur.

  • LA FABRIQUE D’OR :

Nous avons visité à MANDALAY la fabrique qui réalise l’or qui est apposé sur l’ensemble des pagodes vénérées par le peuple birmans. Voici les 3 étapes de fabrication :
– L’or est récolté dans L’IRRAWADY et mis entre des feuilles de bambous.
– Ensuite des hommes tapent dessus pendant 5h avec des masses de 3 kg afin d’affiner l’or et augmenter la surface et la quantité d’or.
– L’or est ensuite découpé en petit carré par un groupe de femmes.


Comment décririez vous l’accueil des Birmans ?

« Au petit soin, accueillants, chaleureux et disponibles. »

Probablement de part leur culture Bouddhiste, à 90 % dans le pays, les Birmans sont bienveillants avec les étrangers. Ils n’hésitaient pas à s’arrêter pour nous indiquer le chemin lorsque nous étions perdu ou à prendre le temps de discuter, un peuple très gentil.


Avez-vous fait de drôles de rencontres animales?

Il faut s’attendre à voir de petit lézard inoffensif (Géko). Il y a beaucoup de serpents dans les jungles mais lors de notre trek, nous avons éviter les zones à risques que notre guide connaissait par cœur; il est donc indispensable d’avoir un guide car il y a de nombreuses zones dangereuses et les serpents sont aux aguets…
Lors de notre visite du mont Popa de nombreux singes se greffaient dans le décor. Ils n’hésitaient pas à être agressif pour avoir un bout de quelques choses à manger malgré les offrandes mises à disposition (graines et bananes).

Dans les grandes villes, il y a beaucoup de chiens errants qui se baladent souvent par deux ou trois… Ils sont vraiment mélangés à la population et libre de tout mouvement, les birmans vivent avec eux sans pour autant en être les propriétaires.


De quelle manière avez-vous voyagé ?

Sur 12 nuits, nous avons dormis à l’hôtel 10 fois et avons fait 2 nuits en pleine immersion chez l’habitant dans les campagnes Birmanes, lors de notre TRECK.

Quelle compagnie aérienne avez-vous choisi ?

Pour le voyage en avion nous avons pris la compagnie EMIRATES AIR LINE, nous recommandons cette compagnie car les repas sont très bien et nos voyages se sont très bien déroulés.

Pour les vols intérieurs (Yangoon vers mandalay et Heho – Yangoon), nous sommes passés par la compagnie AIR KBZ, et rapport qualité/prix rien à redire.

Combien coûte un repas et une nuitée ?

Sachant que nous étions en période basse dans ce pays (pour rappel saison haute Novembre-Février), le coût moyen par nuitée 60 euros pour 3 personnes avec petit déjeuner compris, buffet à volonté très copieux et super bon, chambre de trois (1 lit double et 1 lit simple).  Nous dormions pour ce prix dans des hôtels 3 à 4 étoiles donc royale. Nous avons aussi dormi dans un hôtel tout simple pour 25 euros la nuit pour 3.
Un repas coûte en moyenne 10€/personne (avec entrée : soupe locale – plat de résistance : noodle ou rix avec divers accompagnements et bières).

La bière la plus commune est la « myanmar beer » de 650 cl ! – c’est un très bon choix et bien désaltérante. Avis aux amateurs !


Est il facile de vadrouiller en Birmanie?

Oui vadrouiller en Birmanie n’est pas si compliqué, même en période de mousson. Nous avions l’incontournable guide du retard (euh! du routard). Pas besoin de réserver les transferts en bus ou bateau longtemps à l’avance (seuls les vols internes étaient réservés à l’avance). Nous avons aussi utilisé le taxi; comptez 23 euros (30 000 kyats) une course de 1h00 environ.

Nous avons fait un trajet de 5h entre Mont popa et kalaw en taxi (105 000 kyats= 80 euros) alors qu’au début il en voulait pour 210 000 kyats soit 160 euros. Pensez à négocier!

Et la barrière de la langue…?

Nous étions 3 donc c’était plus facile! On se repose sur l’autre pour qu’il pose les questions ;-). Mais sinon oui si vous partez tout seul maîtriser l’anglais est un atout. Le personnel des hôtels et restaurants parlent anglais.

Par contre le peuple birman parle vraiment très peu l’anglais et encore pire dans les campagnes. Ils parlent birmans et bien d’autres dialectes.


Quel plat recommandez vous?

Les soupes sont des délices, je dirai même qu’elles sont exceptionnelles, avec des nouilles cuites dans un bouillon de légumes le tout agrémenté de morceaux de viande et d’épices. Que de saveurs!

Les birmans boivent beaucoup de thé et il n’est pas mauvais…


Des astuces?

Un conseil  en taxi: prendre qu’un aller si vous restez sur un site plus de 30 minutes et ne dites jamais ou vous logez et ce que vous faites les prochains jours…

Toujours négocier les trajets en taxi.

Prévoir des vêtements de  pluie pendant la période des mousson  (même si nous les avons utiliser que deux fois en deux semaines courant août).


Quel est votre prochaine destination ?

La prochaine destination ensemble on ne sait pas encore, mais en tout cas moi je repars avec les gars quand ils veulent, c’est tellement simple de voyager ensemble, ils veulent voir un maximum de choses et faire des randos avec Yohann c’est top, on se tire la bourre sur des portions de sentiers pendant des heures, j’adore…

L’Islande et la Croatie sont au programme de 2018…


Et un grand merci à nos trois aventuriers de prendre le temps de partager leurs jolis voyages à chaque fois!

 



Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *