Pourquoi ne faut-il pas avoir peur en avion? En 6 minutes Chrono!

Comment fonctionne un avion? Pourquoi est il un moyen de transport très fiable? En chiffres et en vidéo.
Finis les angoisses au moment de prendre votre vol!
Après ça vous me direz que « ce n’est pas sorcier », vous verrez.


QUELQUES CHIFFRES

  • En 2014 : 3 Milliards de passagers ont pris l’avion – 20 crash tous vols confondus (- de 500 morts) – 1 240 000 morts sur les routes.
  • Sur les 20 crashs les plus mortels, deux ont eu lieu en 2014, ceux de la Malaysia Airlines et du vol abattu en Ukraine soit des victimes de guerre et non des problèmes techniques.
  • Pour 400€ : vous pouvez suivre des « formations anti-phobie » de l’avion et ça marche!

COMMENT AVOIR CONFIANCE EN VOTRE AVION

26 minutes pour comprendre comment fonctionne et plane un avion.

Si vous êtes pressé : commencez à visionner cette vidéo à partir de 20 minutes et 30 secondes (6 minutes passionnantes)


LES INFOS RASSURANTES DE JAMY ET FRED

  • Chaque pièce d’un avion est surveillée à distance, la moindre panne est détectée, même en plein vol.
  • « 1 panne moteur ne survient qu’une fois tous les 40 ans dans la vie d’un pilote. »
  • Pas de crash si un moteur tombe en panne, seulement une perte d’altitude.
  • Si il y a une panne moteur, il est dérouté vers un aéroport qui se trouve forcément à moins de 3h.
  • Si les 2 réacteurs se mettent en panne en même temps, l’avion peut planer sur 70Km.
  • Info écologique : Les turbos réacteurs nouvelles générations polluent moins qu’avant

L’ANECDOTE

Après cette atterrissage très calme sur Santiago au Chili, j’ai repris un avion à destination de Buenos Aires en Argentine, je me suis retrouvé coincé dans cette avion lors d’une grosse tempête avec des rafales à 150km/h, le pilote a très bien géré la situation. Malgré d’énormes secousses, tout s’est très bien déroulé.
Une situation comme cela peut paraître effrayante mais au final rassurante car on comprend combien un avion peut être résistant aux intempéries et qu’il ne se retourne pas au moindre courant d’air.

tdmargentine_33


Avant de profiter de vos vacances, un dernier conseil : Pensez à décompresser vos oreilles dès l’entame de la descente lors des atterrissages, vous éviterez d’abîmer vos tympans. Pour cela pressez votre nez avec le pouce et l’index et expirez par ce même canal, répétez 3 ou 4 fois cette décompression. Mâcher un chewing-gum lors de l’atterrissage est une autre alternative, bien qu’un peu moins efficace.

BON VOL

 



Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *