L’ascencion du volcan Villarica
Chili, Pucon

PUCON EST UNE VILLE SITUÉE AU SUD DU CHILI, EN PATAGONIE, LE VOLCAN FUMANT DOMINE LA VILLE.

C’EST PARTI POUR UNE ASCENSION DE 8 HEURES ET 1447M DE DÉNIVELÉ POSITIF JUSQU’AU VOLCAN VILLARICA, ENCORE ACTIF. ATTENTION CA GLISSE SOUS LA GLACE! CRAMPONNONS NOUS AVANT DE DÉCOUVRIR CE MAGNIFIQUE CRATÈRE.

S’y rendre entre décembre et mars dans l’idéal. En Avril, il fait froid mais le soleil rayonne.

PUCON, LA PATAGONIE CHILIENNE

La ville de Pucon : à 10h de bus de Bariloche (Argentine) ou 9h de bus de Santiago (Chili)

Pucon, c’est ici que je dépose le bagpack de 20 Kilos. C’est à 6h45 hier matin que j’ai quitté Bariloche en Argentine pour arriver sur Pucon après 10h de bus, assez confortable, et une escale sur Osorno. Nous avons traversé la cordillère des Andes avec un passage frontière obligatoire pour obtenir le sésam, un nouveau visa touristique de 3 mois au Chili (gratuit).

tdmargentine_5977

Pucon est une station de vacance à taille humaine réputée pour ses volcans et habillée d’une centaine de jolies petites maisons en bois et nombreux chiens errants…

Une courte mais agréable nuit dans l’auberge de « donde eligio » (du groupe ecolo : « Hola ») dans le centre de Pucon.      

                               Tips : 10€ la nuit tout confort chez « donde eligio »

pucon hola

 

L’ASCENSION DU VOLCAN VILLARICA AVEC AQUAVENTURA

5h45, c’est l’heure du pti déj, au menu : café, pain, céréales, fruits secs, jus d’orange.

6h30, je rejoins l’équipe Aquaventura, dans la rue principale de Pucon, dont le responsable est français et réputée sur la station pour privilégier la sécurité aux excès d’adrénaline. Un mois avant, début avril, deux personnes ont trouvé la mort dans un ravin en glissant sur le glacier du volcan.

Tips : 63€ l’expédition avec aguaventura.com

7h30, après 45 minutes de jeep, notre groupe se retrouve au pied du mythique volcan Villarica qui domine la ville de Pucon. Nos deux guides veulent s’assurer que nous gardons notre motivation ; « êtes vous prêt à vous surpasser, à gravir cette montagne ? ». Nous redoublons d’excitation !

Nous sommes équipés de chaussures de rando, d’un équipement de 7kg comprenant gants, pantalons, veste de ski, crampons, guêtres, piolet, luge, sans oublier la crème solaire et le pique nique.

C’EST PARTI 1447m. DE DENIVELE POSITIF

Après une heure de mise en jambe et 300 mètres de dénivelé, une équipière brésilienne fait demi tour, elle ne trouve pas son second souffle.

Le ciel se découvre, 600 mètres de dénivelé atteint, nous sommes contraints d’enfiler nos crampons, nos guêtres et l’équipement imperméable.

La neige est dure, à nos cotés les fondations d’un remonte pente détruit par l’éruption de 1971, la dernière remontant à 1984 (un bon cru). En effet le volcan Villarica fait parti des 60 volcans chiliens toujours en activité. Allons nous y échapper ?

L’effort se fait ressentir après 3h de marche alpine, certains font demi tour et préfère attendre en bas. Il ne reste qu’une heure et trente minutes pour vaincre les 650 mètres de dénivelé restants.

tdmargentine_5746

La neige s’est transformée en glace, c’est ici que les guides demande au groupe de prendre sa responsabilité. Nous suivons les consignes de sécurité à la lettre. Chaque pas fait craquer cette glace épaisse, nous ne sommes plus que trois à grimper, nous allons peut être planter deux drapeaux, l’un colombien et l’autre français. Pour parcourir le dernier tronçon, nous utilisons le piolet, l’inclinaison est de 45 degrés; inutile de prendre un risque, je préfère m’accroupir tout en piquant la glace avec le piolet. Nous avons laissé beaucoup d’énergie sur place mais l’excitation, l’adrénaline nous permettent d’atteindre le sommet perché à 2847 mètres d’altitude.

5h de marche, rien de sorcier pour un alpiniste mais un bel effort pour de simples sportifs.

LE PANORAMA EST EXTRAORDINAIRE, C’EST LA LUNE!

Le soleil rayonne sur les 7 volcans de la cordillère qui m’encercle : El lanin, Llaina et le volcan Osorno puis Lonquinay, Quetrupillan, Sierra Nevada, Chohuenco, Tolhuenca. Juste derrière, le cratère du Villarica crache sa fumée, ce n’est pas trop gênant mais il ne faut pas rester plus de 30 minutes au bord de cette fournaise toxique. Aujourd’hui pas de jet de magma et encore un moment magique qui rappelle combien nous sommes poussières au milieu de cette gigantesque nature.

2h15 de descente et de luge en compagnie du sympathique et vigoureux colombien. Rien de tel pour oublier l’effort et surtout mes jambes qui ne répondent bientôt plus.

Direction les sources thermales de los pozones, près de Pucon, le temps d’oublier les douleurs musculaires.

 

Tips du jour :

choisir l’agence de trekking Aquaventura pour votre ascension.



Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *