Hélène est tombée amoureuse de la Nouvelle Calédonie, il y a déjà 8 ans

On était les premières blanches  à partager leur quotidien ».

BOZU Tips&Voyages,

Je m’appelle Hélène, j’ai 32 ans, mi kiné, mi nomade, je suis atteinte du virus du voyage.

Je vis à l’autre bout du monde, sur un petit caillou perdu au beau milieu du Pacifique, j’ai nommé la Nouvelle Calédonie. Mon diplôme en poche, je décide de partir à l’aventure, une envie d’évasion, de vivre autre chose, je me suis dis dans les îles du Pacifique, je ne pouvais pas aller plus loin !!!

Le voyage….quelle belle invention !!! Pour moi, c’est la meilleure forme d’éducation humaine : échange, partage, apprentissage, découverte…


LES VOYAGES D’HELENE EN CHIFFRES

pont de Mouli, ile Ouvéa, NC

pont de Mouli, ile Ouvéa, Nouvelle Calédonie

Le 8 :

Je dirai que je voyage vraiment depuis environ 8 ans, depuis mon départ de France pour la Nouvelle Calédonie. Avant ça, bien sur, j’ai voyagé un peu en Europe, avec les parents et les amis, mais sur de courte durée, je ne considère pas vraiment ça comme des voyages.

Le 15 :

Depuis 8 ans, donc, je cumule à mon effectif, environ une quinzaine de pays (en détail plus bas)….une moyenne de 1 voir 2 pays dans l’année quand je peux. Vivre sur une île a ses inconvénients, le besoin de s’échapper quelques semaines est plus grand.

Le 5 et le 23 :

Quand je voyage, j’essaye d’optimiser mon sac en fonction de ce que je vais faire. Pour la métropole, sac très léger, environ 5 à 8 kg, c’est pour faire le plein ensuite, vive la métropole pour ses prix. Par contre, je reviens avec 2X23kg, et non ça ne rigole pas !!!!

Pour les roadtrips, je tourne autour de 8-10 kg, surtout s’il faut porter le sac !!

250 000 et 60 000 :

L’avion, je ne connaissais pas avant de partir en NC, maintenant c’est presque la routine !!!! Je dois avoir à mon compteur environ 70 000 km, et si je compte les retours en France, je monte à 250 000 km. Pour les fameux transports en communs, difficile à calculer, ce qui est sur c’est que j’y ai passé des heures et des heures……j’ai compté environ 60 000 km.

5416 :

A pied, j’ai gravi le fameux col des Annapurnas, dans la chaîne de l’Himalaya, à 5 416 m d’altitude, photo à l’appui !!! Superbe expérience, où on allie les rencontres avec les différents peuples, la culture du pays, le trek et le dépassement de soi…..C’est mon plus gros trek pour le moment, 12 jours de marche, avec en moyenne 5 à 8H de marche par jour, ça fait environ 120 km.

dernier village avant le col, 4 900 m d'altitude, tour des Annapurnas, Nepal

Dernier village avant le col, 4 900 m d’altitude, tour des Annapurnas, Nepal

70 et -15 :

C’est en Amazonie que j’ai connu les pires chaleurs, pas tant en degré mais avec un taux d’humidité à 70%, je vous laisse imaginer que le moindre mouvement est sagement pensé pour ne pas se déshydrater !!! (bon ok j’exagère, mais c’est tout de même une chaleur étouffante et pesante). Et pour le froid, je reviens au Népal, dans ce fameux col, avec ce vent glacial à – 15°C, où j’ai cru que j’allais perdre le bout de mon nez, mais c’est bon il est solide !!!!

0/20 😉

Niveau culinaire, je suis très curieuse, je goûte à tout, je mets au défi mon pauvre petit bidon, qui tient le choc. Pas de grosse frayeur, juste parfois des maux de ventre surtout dans les mariages cambodgiens où tu n’as pas la moindre idée de ce que tu manges malgré que les 5 sens soient en éveille!!!

Alors je ne suis pas bilingue, à mon grand regret, mais j’y travaille….so i’m speak English and un poquito espagnol.


MES ROADSTRIPS, MES COUPS DE COEUR

« on était les premières blanches à partager leur quotidien »

Mes destinations coup de cœur, difficile à choisir, mais bon il faut faire un choix, donc :

  • NUMBER 1 : lors de mon dernier voyage au Vanuatu, sur l’île volcanique d’Ambrym. Peu peuplé, j’ai été immergée au sein de la tribu Varamsu, environ 50 personnes, on était les « premières blanches » à partager leur quotidien. C’est le retour aux sources, pas d’électricité, quelques lampes solaires tout de même, l’eau disponible dans un réservoir. Tout le monde vit en harmonie avec les poules, les cochons et autres animaux qui se baladent librement au village. Les habitants se réunissent tous les soirs autour d’un Banian (arbre sacré pour eux) en buvant le kava (racine broyée) et en se racontant des histoires…, la vie simple à l’état pure quoi !!!! Très belle expérience, avec des gens qu’on a du mal à quitter alors qu’on les connaissait à peine !!

tribu, Varamsu, ile d'Anbrym, Vanuatu, préparation du kava...Tribu, Varamsu, ile d’Anbrym, Vanuatu, préparation du kava…

  • NUMBER 2 : mon séjour en Amazonie péruvienne. Là, c’était un site plus touristique, au bord du fleuve Madre de Dios, au sein d’une équipe de soigneurs d’animaux, notamment des singes araignées. On était parmi la faune et la flore très variées de l’Amazonie, dans une case sans mur, uniquement tapissée de moustiquaires, immersion totale !!! S’endormir avec les bruits de la forêt, notamment du singe hurleur ne laisse pas indifférent. Entre les singes, les tarantules, les boa arc en ciel, les caïmans, les grenouilles monstres, les oiseaux trompettes…et de nombreuses autres espèces, dépaysement garanti !!
  • NUMBER 3 : le fameux Machu Picchu, au Pérou. Un rêve qui se réalise, j’étais comme une gosse !!! Cette architecture monumentale, perchée au beau milieu d’un canyon….wahouuu, juste magique !! J’en ai eu des frissons, quelles sensations une fois rendu en haut du Wanya Picchu, une vue incroyable !!!

 


LES 3 DESTINATIONS A VENIR; ENFIN EN PROJET

  • faire un séjour dans le désert en Mauritanie, à dos de chameau, rencontrer les peuples qui vivent dans des conditions, faut le dire, extrêmes, écouter les chants des dunes, caler une expédition dans un safari….et d’autres aventures encore !!
  • pour balancer le précédent, la Laponie, affronter le grand froid, faire des treks sur des glaciers, être hypnotiser par les aurores boréales, …
  • explorer les îles du pacifique en passant par le Vanuatu, les îles Salomon, la nouvelle Guinée et plus encore… en voilier, et aller à la rencontre de chacune des tribus.

 


SI JE DEVAIS QUITTER LA CALEDONIE J’IRAI…

… en Nouvelle Zélande. J’adore ce pays, les gens, leur culture, leur mentalité. Ce sont des gens respectueux de la nature, super accueillant….ça me permettrai de perfectionner mon anglais, un 2 en 1, que demander de plus !!!!

 


LA CULTURE CALEDONIENNE

« Une île multiculturelle, aux 200 dialectes »

Pour la présenter un peu, la Nouvelle Calédonie est un pays d’outre mer, située dans l’océan Pacifique. L’île est entourée par l’une des plus grande barrière de corail au monde et est constituée d’une île principale, la grande terre, des 3 îles loyauté (Maré, Lifou et Ouvéa) et de la célèbre l’île des Pins. C’est une île qui a subi la colonisation et le bagne, qui marque, encore aujourd’hui, les esprits des habitants. Nous sommes un pays quasi indépendant avec son propre gouvernement et une monnaie locale, le francs pacifique (1 euro = 120 cfp). La richesse principale est le nickel et les subventions de la France…..merci la France !!! La plupart des produits sont importés d’Australie, Nouvelle Zélande et France.

cap N'Doua, grand sud, NC

cap N’Doua, grand sud, NC

Pour ma part, je ne vais pas être original étant donné que j’habite actuellement sur Nouméa.

Après avoir vadrouillé à droite à gauche, je me suis posé depuis 4 ans à la capitale, plus simple pour trouver du travail.

En Calédonie, la langue parlé par tout le monde est le français, pour la plupart, certains « vieux », comme on les appelle ici, parle seulement leur langue. A savoir que la Calédonie est multiculturelle, il y a un big mix entre les mélanésiens (kanaks), les calédoniens, les wallisiens, les vietnamiens, les tahitiens, et bien sur nous les zoreilles (les métro). Donc c’est un vrai bordel de langues, chacun a son langage !!! Il faut aussi rajouter que chaque clan (rassemblement de plusieurs tribus) a son propre dialecte, 37 exactement !!!! Vous imaginez que parfois de gros quiproquos ont lieu !!

Il faut le dire, que tout le monde cohabite entre eux mais que chacun vit en fonction de ses mœurs et traditions. En tant que kiné, j’ai la chance d’aller faire les soins à domicile, donc, de découvrir, de vivre et de partager avec les différentes ethnies, une vrai richesse culturelle !!!

« une île, un lagon à l’autre bout du monde, une prison dorée… »

Il ne faut pas oublier que la Calédonie est une île, située à 22 000 km de la France, certes avec ses avantages (lagon, mer turquoise, tranquillité, chaleur, soleil toute l’année avec 18° en hiver,..) mais aussi avec ses inconvénients (grève, monopole des entreprises, la vie chère, pénurie de produits de consommations, isolement,….), et c’est une vie qui ne correspond pas à tout le monde !!! On parle souvent de « prison dorée ».

Mon endroit préféré en NC…AWA (comme on dirai ici), les paysages sont tellement variés que c’est difficile de choisir. Alors côté îlot je dirai Ua, petit ilot au sud de l’île où l’on passe des WE, en camping sauvage, entouré un récif juste magnifique, un vrai aquarium, avec une variété de coraux tous aussi beaux les uns que les autres et une plage de sable blanc….un petit joyaux à 1h30 de bateau.
Côté terre, je dirai « la côte oubliée », comme son nom l’indique, c’est la côte sud-est de l’île accessible que par la mer, par bateau ou pour les plus sportifs par kayak, donc très sauvage et surtout préservée de tous passages humains !!!!! Les couleurs y sont magnifiques entre le vert des arbres, le rouge de la terre et le bleu du lagon… et surtout nobody in there…..on est seul au monde !!!!

« Une grande île, peu peuplée, tranquillité et paradis assurés »

montagnes roses, Poingam, grand nord, NCci-dessus : les montagnes roses, Poingam, grand nord, NC

D’ailleurs dans beaucoup d’endroit en NC, on se retrouve souvent seul, sur les îles, en camping sauvage…on s’y habitue vite et on devient vite associable quand on voit un autre bateau sur l’ilot !!! A vrai dire, nous sommes seulement 250 000 habitants (dont 100 000 sur Nouméa) pour une île de 500 km de long sur 60 km de large, pour vous dire, qu’il y a de nombreuses zones désertiques, et ça c’est cool !!

« les treks, la randonnée »

Ici, j’ai découvert la randonnée, et oui je viens du Maine et Loire, on ne connaît pas trop les monts de plus de 200 m dénivelé et encore !!!! Au centre de la NC, il y a la chaîne de montagne. En hiver, si on peut dire ainsi, c’est la période des randonnées, des trails, des raids… les gens ici sont très sportifs. Et hop, on chausse les baskets et c’est parti pour une journée, un we ou une semaine de marche dans les montagnes à la rencontre de la faune et la flore de la NC et des vues imprenables sur le lagon, et parfois même, sur la barrière de corail. Beaucoup d’espèces endémiques existent ici, on essaye au maximum de protéger malgré les mines de nickel !!! Ainsi nous croisons sur le chemin les pins colonaires, les kaoris, les houps, des orchidées sauvages, avec de la chance le cagou (oiseau emblématique de la NC), et j’en passe….

Les raids, c’est l’occasion d’accéder à des terres tribales, non accessibles au public. Après avoir fait la coutume, les chefs de tribu nous autorisent à traverser leur terres le temps d’une course et donc à découvrir des nombreux paysages cachés.


JE PARS 3 SEMAINES EN NOUVELLE CALEDONIE, QUOI FAIRE?

3 semaines en Calédonie, c’est court !!! Tu comptes déjà 2j aller et 2j retour d’avion, car il faut au minimum 24H d’avion, sans compter les escales et après ça, il faut se remettre du décalage horaire de 10h ou 9h en fonction de la saison….et oui, ça se mérite de partir à l’autre bout du monde, mais ça  vaut le coup !!!

« Donc 3 semaines, sportif mais faisable »

cascade de Ciu, Canala, cote Est, NCcascade de Ciu, Canala, cote Est, NC

Je commencerai par un tour à la capitale avec visites des baies, de l’aquarium, des musées pour connaître un peu la culture kanak.
Puis je prendrai une semaine pour faire le tour de la grande terre, la brousse comme on dit ici, pour voir la côte Ouest, très aride, c’est le côté un peu cow-boys, pays du rodéo, des caldoches.
Puis la côte Est, très humide, très vert, riche en plantes exotiques de toutes sortes, plus sauvage, tribale, la kanaky !!!
Quelques jours dans le Sud, rencontre avec la terre rouge, une fois sur tes vêtements, elle ne te quitte plus !!! Mais le contraste de couleurs avec ce rouge de la latérite, le vert des arbres et le bleu du lagon en vaut la peine.
Puis je finirai par l’île des Pins, île la plus touristique car très célèbre pour ses belles plages de sable blanc, l’eau turquoise, entourée de nombreux pins colonaires… UN PARADIS!!!

parc de la rivière bleue, pont perignon, sud, NCci-dessus : parc de la rivière bleue, pont perignon, sud, NC

QUAND PARTIR?

Je vous conseille les mois d’octobre, novembre,voir décembre plus les amoureux de la chaleur. Pour moi, c’est la meilleure saison, car il commence à faire chaud mais pas trop, les arbres commence à fleurir, les fruits à mûrir… l’exotisme du Pacifique !!!

COMMENT VOYAGER?

Ici, il vaut mieux connaître quelqu’un pour venir, d’ailleurs rare sont les personnes qui viennent par hasard. Le tourisme est peu développé, volonté des locaux qui préfèrent préserver leur terre mais avec l’arrivée massive de paquebots d’Australiens, ça commence à venir. Le mieux est de louer une voiture, et de partir explorer l’île à la sauvage, se perdre un peu, car pas grand chose n’est indiqué !!! Je vous conseille toutefois de vous renseigner avant sur la culture d’ici, car certaines règles sont à respecter pour être accueillis au mieux, autrement gare au caillassage !!! Vous êtes prévenus !!!


LA PLONGÉE EN NOUVELLE CALEDONIE :

« Des coraux multicolores et de grosses bébêtes… »

Les amoureux de la plongée seront servis ici, entre les coraux multicolores, les requins, les raies, les tortues, les dauphins, les baleines, et d’autres multiples espèces..on en prend plein les yeux !!! Chaque spot offre son petit cadeau, mais à chacun sa chance : sur Nouméa, tu peux voir les grosses bébêtes : les requins, les raies manta….les coraux sont par contre plus endommagés à cause des gens inconscients!! Sur la côte Est et Ouest, c’est plutôt corallien, avec les petits poissons multicolores et l’architecture incroyable des coraux. Sur les îles « loyauté », plus particulièrement sur Ouvéa, c’est plus préservé, plus riche en poissons, en coraux, en grosses bébêtes… Après, chaque îlot qui tapissent la Calédonie, ou presque, ont leur propre récif tous aussi beau les uns que les autres…

baie des rouleaux, ile des Pins, NCbaie des rouleaux, ile des Pins, NC

Ile principale, nommée la grande terre est entourée de nombreux îles et îlots. L’ile des Pins, au sud, la plus touristique, pour ses fameuses plages de sable blanc, les balades en pirogue traditionnelle sur

Le lagon à slalomer entre les rochers coralliens, la piscine naturelle parsemée de pins colonaires, sa langue de sable Nokhanhui….très belle île !! Ensuite, nous avons les îles loyauté sur la côte Est : du nord au Sud, Maré, Lifou et Ouvéa, chacune avec leur caractère, leur paysage et leur charme. Maré est pour moi, la plus sauvage et rocheuse, ma préférée !!  Lifou, terre très accueillante, pays de la vanille, avec ses trous d’eau enfoui sous les roches coralliennes. Ouvéa, île mythique, paradis pour les plongeurs, cette une île fondée uniquement sur du sable, vous y trouverez des plages de sable blanc de plusieurs kilomètres.

 


TRANSPORT, HEBERGEMENT, BUDGET

« UN PARADIS PEU TOURISTIQUE »

La NC est peu visitée par des « touristes » proprement dit, la plupart sont des gens qui viennent visiter le pays grâce à leur famille ou amis qui y résident, donc les agences sont très peu développées. Le mieux est de se rendre à l’office du tourisme et de récolter le maximum d’infos en fonction de vos envies.

Pour la plupart des LOGEMENTS, vous avez le choix entre l’hôtel, le gîte, le camping, les cases traditionnelles en tribu…y en a pour tous les goûts.

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

ci-dessus : une case traditionnelle et son palmier, le meilleur des hôtel 😉

LE TRANSPORT est très limité, vous avez les cars, le pouce (qui marche très bien sur les îles loyauté) mais je vous conseille la location de voiture plus pratique, vous serez plus indépendant pour aller au fin fond de la brousse !!!

LE BUDGET, prévoyez gros car ici tout coûte cher, rien que pour le billet d’avion, comptez environ 1 500 euros.

L’AVION : Pour les transports aériens, je suis limitée ici car il y a le monopole sur la compagnie Aircalin. Heureusement elle est associée avec d’autres compagnies comme Air France, KLM, Finnair, Bristish Airwairs,parfois on a le droit a Qantas. J’ai testé Finnair et Qantas, ce sont des bonnes compagnies et à petits prix. Dans la région, il y a aussi Air New Zélande, très correcte, services et personnels très agréable.

AH MES BAGAGES, le casse tête…surtout quand on doit affronter aussi bien le chaud et le froid. J’essaye, je dis bien j’essaye, de prendre le minimum !!!  A force de voyager, je limite pas mal car on se rend compte qu’on n’a pas besoin de grand chose au final, au pire on les achète sur place en cas de grande nécessité !!!! En gros, pour un voyage d’un mois entre terre et mer, et chaud, froid, je prend : chaussures de marche, chaussure de ville, claquettes, maillot de bain, serviette, duvet/sac de soie (ça dépend), une tenue chaude (pull, jean, t-shirt ML), 2 tenues de marche (chaud/froid), 2 tenues de ville (short/jupe/t-shirt) et une tenue de soirée (quand même, il ne faut pas oublier, ce sont les vacances!!),… mon tube de lessive main, au cas où, et le tour est joué !!!

LES INDISPENSABLES DE MON SAC A DOS :

  • l’appareil photo bien sur, avec plusieurs cartes SD,
  • les lingettes quand tu es perdu au fin fond de nulle part et que tu ne peux pas te laver pendant plusieurs jours, certes les mérinos sont efficaces, mais bon ton corps lui transpire quand même !!!!
  • les boules quies et le cache œil, car on ne sait jamais où on va dormir !!!
  • une lampe frontale

« la NC presque aussi chère que l’Australie »

A vrai dire, vu que la Calédonie dépasse tout le monde au niveau budgétaire, il n’y pas beaucoup de pays qui l’ont égalée… Pour ma part,  le pays le plus onéreux que j’ai visité était l’Australie. Très grand pays, donc il faut du temps et de l’argent car il est facile de parcourir plusieurs centaines de kilomètres pour joindre une ville à une autre. Il est préférable de louer un van, certes c’est un peu cher, mais on s’y retrouve vite car le pays possède des aménagements un peu partout pour ça.

Le moins cher a été l’Asie, je pense mettre tout le monde d’accord : le Laos, le Cambodge, la Thailande…..un vrai bonheur pour une escapade à  petits prix !!!


LE MOT DE LA FIN

Un grand merci Hélène pour  nous faire vivre à ton rythme pendant ces quelques minutes de lecture, merci de nous transmettre ta passion, ta joie et tes motivations : le respect de la nature, des traditions et des différences! Un grand point commun que l’on retrouve chez la plupart des globbetrotters…
Hâte de voir la suite de tes aventures!
Tips&Voyages

ps : vous pouvez à tout moment laisser un message ou questionner Hélène plus bas!


Puerto Maldonado, Amazonie, PerouPuerto Maldonado, Amazonie, Pérou



Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *