En terre inconnue sur le village de Kompong Kleang, Nord Cambodge

Partons à la découverte du Tonlé Sap aujourd’hui, du village de Kompong Kleang plus précisemment. Ce lac qui s’écoule dans le Mékong en période de pluie, est le plus poissonneux d’Asie avec ses 145 km de long du nord au sud,  il fait vivre environ 3 millions de cambodgiens. On y trouve un écosystème très riche avec des espèces d’oiseaux rares et des millions de petits poissons. Voici quelques rencontres inoubliables!

Se rendre dans le Nord du Cambodge entre novembre et février dans l’idéal.


COMMENT SE RENDRE A KOMPONG KLEANG


C’est après quelques journées sportives à découvrir le mythique site de Tom rider, ou plutôt d’Ankor Wat et sous un soleil de plomb (35°c ce 19 novembre) que j’apprête mon tuk tuk du jour. Enfin celui du taxi, mister Borey.

La Fête des Eaux (Bon Om Touk en khmer) est proche, le cours du lac va bientôt changer, dépêchons nous!

Moins d’une heure de tuk tuk depuis la grande ville de Siem Reap (nord Cambodge) que nous arrivons au bord du village flottant de Kompong Kleang.

C’est un « tips » provenant du guide du routard, merci à l’équipe du guide, ici pas de touristes! boutique du guide du routard

tdmcambodge_245

UN VRAI VILLAGE FLOTTANT

La mousson est passée, l’eau du lac n’a pas atteint le plancher en bois de ces maisons sur pilotis et aux toits de chaume. Nous approchons et comme l’impression d’être en terre inconnue. Dérange t-on ? Je n’ose pas… C’est après quelques minutes de réflexion qu’une jeune cambodgienne d’une vingtaine d’années, devancée par ses cinq petits frères, me propose d’embarquer sur sa longue pirogue.

 

tdmcambodge_191

Ici à Kompong Kleang, on vit de pêche évidemment et on se déplace en barque comme dans les villages flottants de Chau Doc, sud du Vietnam. En longeant ces habitations je me rends compte combien les maisons sont précaires. Pas de murs, juste un toit; pas de vêtements pour les petits, juste des sourires étincelants et des cris « hellooo, goood byyye ». Des parents sont amusés par ma présence et d’autres complètement indifférents. Je continue à ramer tranquillement, au rythme de la vie, tout en profitant de ces riches échanges avec les enfants. En Asie, la pauvreté n’exclut pas toujours le bonheur, et heureusement!

 

Cours de natation et serpents…

tdmcambodge_231

Une visite inattendue, d’autant plus que la pirogue manque de se renverser plusieurs fois. Et il y a de quoi ! Difficile de se concentrer sur la navigation quand un jeune garçon présente sa pêche du jour, plein de petits poissons et surtout une vingtaine de serpents d’eau à concocter dès ce soir pour toute la famille. Je gouterai le serpent plus tard en Asie… Ou encore quand deux jeunes filles, en plein cours de natation, s’accrochent à l’étroite embarcation. Ici les brassards se sont des bouteilles en plastique accrochées à chaque bras; essayez, ça fonctionne.

Au bout du village des ronflements d’animaux, impossible à moins qu’il n’est des nageoires me dis je! C’est avec le sourire qu’un homme me présente ses deux cochons enfermés dans une cage de bambou le long de son salon; en espérant qu’ils ne ronflent pas la nuit.

tdmcambodge_237

Au bord du Tonlé Sap il n’est pas nécessaire de sortir de chez toi pour pêcher.

Sous le charme du village typique Kompong Kléang , seulement nous ne resterons pas dormir ici pour ne pas déranger leur intimité…

« Or Koon », merci  en cambodgien pour cette rencontre surprenante.

Le tips du jour :

Utilisez le tuk tuk au Cambodge si vous n’êtes pas pressés.



Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *